Place de la RépubliquePlace de la République

La place de la Republique située à la confluence du 3ème, 10ème et 11ème arrondissement est l'une des plus vastes esplanades de la capitale avec plus de 33000 m2. Elle se trouve à l'emplacement occupé au 14ème siècle par le bastion de la porte du Temple dans l'enceinte Charles V. Peu modifiée au cours des siècles, ornée en 1811 d'une fontaine dite "au chateau d'eau", elle prit sa physionomie actuelle sous le second Empire et le percement de l'avenue Magenta, de l'avenue de la Republique et du Boulevard Voltaire au cours du 19ème siècle.
 
Lieu d'échanges et de rassemblements, de nombreux théatres de boulevard s'étaient établis dans ce quartier, notamment le long du boulevard du Temple,  tels que le théatre- historique ou le théatre lyrique fondés par Alexandre Dumas en 1847 et disparus en 1850. Il était possible d'y admirer également les premières photographies de Daguerre, inventeur de ce procédé dans son fameux Diorama. En 1866 furent construits les premiers Magazins Réunis sur toute la partie nord de la place. ( aujourd'hui Hotel Crowne Plaza et magasin Habitat )
 
En 1879, un concours fut lancé afin de proposer un aménagement de cet espace public, alors appelé "Place du Chateau d'eau". Le projet retenu reposait sur l'édification d'une statue monumentale en bronze de Marianne et reposant sur des figures allégoriques républicaines figurant la Liberté, Egalité et Fraternité.

Plus de 140 ans plus tard, la Place de la Republique a reçu un sérieux coup de lifting "au bulldozer" avec l'adoption d'un projet de réaménagement après le lancement d'un concours en 2010 lancé par le Maire de Paris, Bertrand Delanoé et de Anne Hidalgo alors première adjointe.

La Place de la République devait être un espace plus convivial avec moins de place pour les voitures et un nouveau sens de circulation. Ce dernier est d'ailleurs assez réussi. Mais l'aménagement de l' espace central a été hélas raté en supprimant toute la végétation et les magnifiques fontaines anciennes.

Le projet retenu fut celui de l'équipe Trevelo & Viger-Kohler (TVK). Ce projet modifie la composition actuelle de la place en créant un grand parvis côté nord, réservé aux circulations douces, qui se prolonge sur la rue du Faubourg  du Temple et amorce ainsi une liaison piétonne vers le canal Saint-Martin.

Le grand parvis central promettait un espace agrandi de plus de 50% pour les piétons, mais ce fut au détriment des espaces verts et des fontaines, déplacées sur les Champs Elysées. Avec ce choix, la Ville espérait favoriser une nouvelle pratique de l'espace public parisien. Echec cuisant et désolant 10 ans plus tard car la place est devenue la place des manifestations et des protestations. Et plus personne ne s'y attarde.

Le projet attachait un souci particulier à la conservation maximale des arbres existants, mais beaucoup d'arbres n'ont pas survécu aux travaux et aux différentes sources de pollution de la Place, qui fait depuis le début 2021 l'objet de très vives protestations des riverains et génère une certaine amertume des visiteurs qui connaissaient la version précédente.

La nouvelle place dont les travaux ont débuté en janvier 2012, a été terminée au printemps 2014, juste avant l'election d'Anne Hidalgo à la Mairie de Paris.

( D'après le dossier de presse de présentation du projet de la Place. article réaltualisé en mai 2021 )

une rigole d'eau et un affreux café remplacent les magnifiques fontaines d'epoque Napoléon III

De la nouvelle place, on ne retient qu' une seule amélioration : l' accès central aux piétons et le sens de la circulation. L'aménagement final est d'une laideur consternnate.

La  Place de la République : le projet tel qu il avait été promis aux parisiens...

Bertrand Delanoë a choisi le projet Lauréat du concours pour le réaménagement de la place de la République. Le projet est celui de l’équipe Travelo & Viges-Kohler (TVK) et il va bouleverser la conception de la place actuelle.

Une vaste esplanade pietonne de deux hectares sera aménagée autour de la statue de la rue du Faubourg du Temple jusqu’à la rue Yves Toudic pour permettre aux piétons de rejoindre le Canal Saint Martin.

Des espaces de jeux et de détente permettrons de prendre un café en terrasse, de rejoindre un ami sur les marche, de lire aux côtés de la statue, abrité par l’ombre des arbres ou encore de se raffraichir auprès de mirroirs d’eau aménagés à cet effet en été.

Les trottoirs seront élargis et permettrons une circulation plus facile pour les piétons comme pour les livraisons. Les accès au bus et au metro seront plus aisés et une voie de bus et de taxi sera aménagée. On pourra facilement traverser la place en vélo puisqu’une piste cyclable sera aménagée. Les voitures circuleront à double 
sens sur trois côtés de la place.

Une station vélib’, autolib’ : les voitures electriques en libre service et des places de stationnements supplémentaires seont aménagés. La nouvelle place de la République recentrera son regard sur la mythique statue et offrira, de jour comme de nuit, un veritable parcours culturel et touristique. La place permettra l’organisation de manifestations culturelles et citoyennes au coeur d’un quartier qui sera alors ouvert sur ses trois arrondissements riverains : le 3eme le 10ème et le 11ème.

Je suis Charlie : la place de la République devient un mémorial

Après les tristes attentats contre Charlie Hebdo, le magazine satyrique français et l'horrible attentat du Bataclan situé hors du Marais dans le 11ème arrondissement en 2015, les parisiens ont spontanément pendant toute l' année 2016 témoigné leur soutient aux victimes et bléssés des attentats qui sont une chose très rare en France et à Paris et d'autant plus choquante pour la population locale. Chaque soir ils sont venus se recueillir, déposer des fleurs et des bougies. Parce que la page doit etre tournée, la Mairie de Paris a décidé de nettoyer et emettre à neuf la statue de Marianne fin 2016 et elle est désormais éclairée tous les soirs en bleu blanc rouge, les couleurs du drapeau français. La place est un peu triste en hiver mais elle va être améliorée au printemps 2017 avec de nouveaux aménagements pour les enfants. La vie triomple toujours et l'espoir et la paix aussi. Paris veut être une ville tranquille pour le bonheur de tous.