EACH MONTH RECEIVE THE LATEST NEWS FROM LE MARAIS
Newsletter
SUBSCRIBE TO PARISMARAIS NEWSLETTER

RESEAUX SOCIAUX

 

Facebook

Les clefs d'Or

Le Marais des MusiciensLe Marais des Musiciens

By F. Pichon et P. Fonquernie.

For music lovers, especially those who enjoy classical music, le Marais is a heavenly enjoyable district. In almost every church you can listen to organ concerts every day for free. For a few euros, take a seat in their grand décor and enjoy special events of the classical masterpieces of Marc Antoine Charpentier, Mozart, Chopin, Rameau, Lully-- musician of King Sun Louis XIV-- and many more. All, in their time, happened to be residents of this wonderful district. For those who prefer a jazzy atmosphere, cabaret style or just music in the street or on the grass, there are many options for you to enjoy…

Concert dans les églises

Cathédrale Sainte Croix des Arméniens
10 Rue Charlot
75003 Paris
M°: Filles du Calvaire
“Les heures musicales du Marais” vous invitent à découvrir les nouveautés de la musique classique à celle plus contemporaine, et souvent gratuitement.

Sainte Chapelle
Palais de Justice
4 Boulevard du Palais
01.53.73.78.51
75004 Paris
M°: Cité
L'église gothique la plus magnifique de Paris, construite au 11ème siècle. Les vitraux sont tout simplement incroyables ! Concerts classiques et récitals toutes les semaines.

Notre Dame De Paris
Ile de la cite
75004 Paris
M°: Cité
Ecouter la "Messe" à 5 heures, et ce, même si vous n'êtes pas chrétien, est une expérience inoubliable.

Eglise Saint Gervais
Rue des Hospitalières Saint Gervais
75004 Paris
M°: Hotel de Ville
Récemment rénovée, cette église baroque vaut le coup d'œil.

 
Eglise Notre Dame des Blancs Manteaux
12 rue des Blancs Manteaux
75004 Paris
01.49.53.05.07
M°: Rambuteau
Concerts de musiques classiques et folkloriques

Eglise Saint Louis en l’Ile
Rue Saint Louis en L’ile
75004 Paris
M°: Sully Morland
L'église la plus prestigieuse pour les musiciens qui s'y produisent, située Ile Saint Louis. Les requiems de Fauré et des concertos de Bach y sont souvent joués.

Cloitre des Billettes
22 Rue des Archives
75004 Paris
08.92.68.36.22
M°: Hotel de Ville
Le plus ancien cloître de Paris est un lieu pour des concerts de toutes sortes. Vérifier la programmation dans les journaux et les guides hebdomadaires.

Eglise Saint Merry
Rue Saint Martin
75004 Paris
M°: Hotel de Ville
Chaque samedi, cette très belle église gothique du 15ème siècle propose des concerts classiques gratuits. Les concerts débutent à 21 h, gratification selon votre bon vouloir, il est conseillé d’offrir 5 euros au moins.

Musiques de chambre et de cabarets

Caveau de la République 
1 boulevard Saint Martin
75003 Paris 
M°: République
Réservations: 01.42.78.44.45 
Orchestres de jazz et musique pour une ambiance française de tradition

 
Centre Culturel Suisse 
38 rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris 
M°: Saint-Paul, Hôtel de Ville ou Rambuteau
Réservations : 01.42.71.38.38 
http://ccsparis.com

Théâtre du Tambour Royal
94 rue du Faubourg du Temple
75011 Paris
M°: Goncourt
01.48.06.72.34
Un théatre agréable offrant souvent des comédies ou "musicals" de type anglo-saxons, au métro Goncourt, un arrêt au nord du Marais.

Centre Historique des Archives Nationales
Hotel de Soubise
60 rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
01.40.20.09.34
Essentiellement des concerts classiques dans l'un des plus charmants Hotels particuliers du Marais. Samedi à 18h

Carnavalet Concerts
Au Musée Carnavalet
Chaque samedi et dimanche vers 16h 
23 rue de Sévigné 75003 Paris
http://www.paris.fr/musees/musee_carnavalet/

Centre Culturel Suédois 
11 rue Payenne 75004 Paris
M°: rambuteau / saint-paul
Réservations: 01.44.78.80.20 
Concerts classiques et modernes dans le jardin, à proximité du Musée Carnavalet, vérifier sur le sites les horaires.

MUSIQUES DE RUE

Des groupes de musique de rue jouant du jazz  se rassemblent souvent dans les rues du Marais, surtout les week-ends, pour reprendre des classiques du jazz américain de Luis Armstrong à Dina Washington ... Vous verrez des gens lancer des pièces de monnaie de leurs fenêtres pour leur donner un pourboire. Promenez vous  rue de Bretagne ou rue Charlot,  vous tomberez certainement dessus ! Les arcades de la  Place des Vosges ainsi que les jardins de l'Hotel de Sully sont des lieux réputés pour  écouter de la musique classique. plusieurs orchestres baroques et quatuors jouent régulièrement des morceaux incroyables notamment de Vivaldi, Mozart et de Albinoni .

AGENDA POUR LES CONCERTS ET LES AUTRES ÉVENEMENTS DANS LE MARAIS

Vérifier sur le site du Grand Paris www.paris.fr ainsi que sur le site de l'office du tourisme de Paris. www.parisinfo.com afin de connaitre les évenements du jours. Vous pouvez également acheter dans les kiosques le guide hebdomadaire du Pariscope.

Opéra

Paris dispose de trois opéras: Le Palais Garnier, l'Opéra de Paris en 1860, conçu par Charles Garnier (qui a également conçu le Casino de Monte-Carlo et de l'Opéra au même moment) et l'Opéra Bastille ouvert en 1986. Beaucoup le  considèrent comme une horreur architecturale néo stalinienne! tous sont des opéras nationaux. Le Théâtre du Châtelet, un théâtre de style baroque italien, est géré par la Ville de Paris. Il est très difficile d'y obtenir des billets ... Une meilleure idée est d'aller à 10 heure et faire la queue pour vérifier les disponibilités du jour. Si vous êtes chanceux, vous pourrez obtenir une bonne place (balcon) à l'Opéra Bastille pour 15 euros à peine. Dans la plupart des  cas, il est sage de réserver en ligne et obtenir vos billets longtemps à l'avance (pour le Palais Garnier et Bastille). 

Opera de Paris - Bastille
7 Place de la Bastille ( same ticket office for Garnier opera tickets )
75012 Paris
www.opera-de-paris.fr

Theatre Musical de Paris – Le Châtelet
1 place du Châtelet
75001 Paris
M°: Châtelet 
www.chatelet-theatre.com

Options dernière minute

A l'instar de ce qui existe à Londres à Leicester square, il est possible d'acheter des tickets pour le jour même à moitié prix, place de la Madeleine, métro Madeleine. Cela peut être une alternative très intéressante et l'occasion de découvrir des spectacles auxquels vous ne pensiez pas. 

Festival de Musique.

Fête de la Musique le 21 ou 22 Juin 
En 1982, Jack Lang, Ministre de la Culture sous le gouvernement du François Mitterrand, a souhaité encourager la pratique de la  musique pour en faire un Art majeur, célébrée chaque année, au début de l'été, à travers une fête qui lui soit dédiée. Plusieurs années après, "la Fête de la musique" a pris de l'ampleur et est devenue un événement majeur du calendrier culturel, non seulement en France mais presque partout en Europe. Ainsi, chaque 21 Juin est devenu un jour très attendu où vous pourrez, en marchant le long des rues, écouter des centaines d'orchestres et profiter de concerts de tous genres, de la musique baroque à la techno, et toujours gratuitement. 
Le Festival annuel européen des Jeunes Talents présente à 55 musiciens classiques dont certains d'entres eux sont lauréats de concours internationaux et diplômés des conservatoires les plus prestigieux d'Europe. Les concerts ont lieu dans l' hôtel de Soubise qui sera aussi bientôt le musée de l‘Histoire de France.

Hôtel de Soubise, 
60, rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris
M°: Rambuteau
http://www.jeunes-talents.org
Détail des programmes en anglais:
http://www.jeunes-talents.org/festival%202008%20en%20anglais.asp

Paris Jazz festival à l'hôtel d'Albret
Hôtel d’Albret 
31, rue des Francs-Bourgeois 
75004 Paris
01.42.76.84.00 
Du lundi au vendredi 10h. à 18h, fermeture le week end. 
Entrée libre

Festival de musique classique en pleine air au Parc Floral.
Un espace en plein air incroyable à l'intérieur du Bois de Vincennes, Paris, à l'est du bois. Vérifier sur le site pour le programme mis à jour chaque été.
www.parcfloral.com

Le festival des Soirs d’été à Paris,
en juin et juillet, chaque nuit, un concert en plein air, gratuit, Mairie du 3ème arrondissement.
Rue Eugène Spuller 
75003 Paris
M°: Temple

Le 14 juillet 
De nombreux bals sont organisés à l'occasion du 14 juillet sans oublier le "bal des pompiers", où vous aurez des chances de rencontrer  l'âme sœur ou le fantasme du moment !

Techno Parade - Septembre
Jack Lang a lancé la techno parade afin de faire le pendant à la fameuse Parade Berlinoise aujourd’hui disparue. Chaque année , à la mi- septembre, plus de 100 000 personnes dansent et défilent dans les rues de la capitale au  son d'une musique techno accompagnée des meilleurs DJs. Si vous êtes âgé de plus de 25 ans ou si vous conduisez un véhicule, mieux vaut rester chez vous... et préférer une option plus cosy. Cette festivité génère souvent une délinquance due à l’ alcoolisme qui exaspère les résidents et les commerçants

Pour plus d'information sur les festivals de musique ou les événements culturels, veuillez vous reporter au site suivant:
www.paris-touristoffice.com

Une production du "Mariage de Figaro" de Mozart, mis en scène au Château de Vaux Le Vicomte.

A production staged in front of the Château de Vaux Le Vicomte. 

Opéras en plein air dans des châteaux

d’apres Heidi Ellison (Paris Update www.paris-update.com

Ecouter un opéra de plein air est très différent de l'entendre dans un théâtre. Ce qui est perdu en qualité sonore (puisque l'amplification est nécessaire et le vent balaie quelques-uns des sons) est souvent compensé par une combinaison spéciale de facteurs qui ont plus à voir avec le réglage et la météo que la production elle-même. A l'occasion des représentations extérieures de La Bohème organisée devant le Sénat Français (anciennement Palais Médicis) dans le Jardin du Luxembourg, la scène de la mort de Mimi a été rendue inoubliable par le couché  soleil et le vol d'oiseaux silencieux au dessus de la scène.
Depuis 2001, une compagnie appelée Akouna a été créée pour mettre en scène des opéras en plein air dans des décors grandioses de châteaux dans et autour de Paris. La mission de cette compagnie est de donner carte blanche à de jeunes talents afin de promouvoir leur art.
Le directeur musical David Levi a été associé à ce projet  ainsi que Henry-Jean Servat, journaliste auteur de plusieurs livres ou le fameux décorateur Jacques Garcia (décorateur de l’Hôtel Costes et de l’ Hôtel du Bourg Tibourg) pour présenter un décor grandiose sur la scène. 
Le couturier Franck Sorbier créa également des costumes somptueux  et des bijoutiers d'opéra magnifiques furent conçus par Swarovski . Durant le deuxième et le troisième acte, les sopranos portèrent  des colliers portés par Callas dans des représentations de La Traviata et La Tosca.
La compagnie Akouna a mis également en scène La Traviata dans d'autres lieux étonnants, notamment au Château de Vaux le Vicomte à Melun, le Domaine de Sceaux et le Château du Champ de Bataille près de Rouen. Le premier est à Paris, le deuxième accessible par les transports publics en 30-40 minutes environ, et le troisième à environ une heure de Paris.
Opéra en Plein Air: Tél: 08 92 70 79 20. www.operaenpleinair.com. Les prix s'chelonnent de 36 à 66 euros, avec un traitement VIP spécial à 180-250 euros. 

 Adresses Musicales en dehors du quartier du Marais

Cité de la Musique
221 avenue Jean Jaures
75019 Paris
M°: Porte de Pantin
01.44.84.44.84
Ecole de Musique, musée et expositions, à proximité du musée de la science et du parc de la Villette.

Opéra de Paris – Palais Garnier
Place de l’Opéra
75009 Paris
M°: Opéra
www.opera-de-paris.fr
A voir même si vous n'y allez pas pour une représentation. Probablement la plus emblématique réalisation architecturale de style Napoléon III.

Theatre des Champs Elysées
Avenue Montaigne
75008 Paris
M°: Iena
Somptueux théatre de style art déco où les plus grands se produisent. 
Vérifiez sur Pariscope le programme. Pour aller entendre et voir Nathalie Dessay, Dame Kiri Te Kenawa ou Jessie Norman… vous devrez vous y prendre à l'avance.

Paris Billet
Paris Billet offere des invitations ou réductions pour différents spectacles. 
www.paris-billets.com/

Kiosque Madeleine
Place de la Madeleine 
75008 Paris 
M°: Madeleine
A l'instar de ce qui existe à Londres à Leicester Square, vous pouvez acheter à moitié prix des places de théatre au Kiosque, situé à la Madeleine, métro Madeleine, le jour même de la représentation, l'après midi et jusqu'à une heure avant le début du spectacle.

LE CHÂTELET : 150 ANS DE CREATION

Fééries, opéras, pièces de théâtre, ballets, comédies musicales, symphonies, opérettes, vaudevilles, mystères, revues, projections cinématographiques, jazz, variétés... que n’y a-t-on pas joué depuis 1862! 

1862 – 2012 - les grands moments du Théâtre du Châtelet Le 19 août 1862, le Théâtre impérial du Châtelet, inauguré en présence de l’ Impératrice Eugénie, donne une féérie, Rothomago. Le théâtre offre alors 2 500 places et une scène de 24 x 35 mètres : c’est le plus grand de Paris. Doté de qualités acoustiques remarquables, de sièges à cadre en bois, d’une coupole en verre permettant la réflexion des sons, il attire les foules venues applaudir des féeries à grand spectacle, servies par des « effets spéciaux » et une machinerie longtemps uniques au monde. Eclectique et populaire dès l’origine, Le Châtelet accueille notamment des pièces et adaptations, dont celles d’Alexandre Dumas (Vingt Ans après, La Reine Margot), Emile Zola (Germinal, L’Assommoir), Paul Féval (Le Bossu) ou Eugène Sue (Le Juif errant).
 
A partir de 1873, le Châtelet joue un rôle primordial dans la vie musicale française avec les Concerts Colonne. L’Orchestre fait découvrir au public les compositeurs français de son époque (Bizet, Saint- Saëns, Lalo, Massenet, Ravel… ), ressuscite le génie de Berlioz, mais joue également Mendelssohn, Wagner, Liszt, Schumann, Brahms… Créés respectivement en 1876 et 1880, Le Tour du monde en quatre-vingts jours et Michel Strogoff reviendront à l’affiche jusqu’au début de la deuxième Guerre mondiale (3007 fois pour Le Tour du monde… ). Tchaïkovski, Grieg, Richard Strauss ou Debussy viennent y diriger leurs propres oeuvres.
 
En 1900, Gustav Mahler y dirige son premier concert en France à la tête de l’Orchestre philharmonique de Vienne. L’opérette, les variétés, le cinéma (Méliès réalise deux scènes cinématographiques pour Les Quatre Cents Coups du diable en 1906) et la danse (le Châtelet possède alors son propre corps de ballet) ont également leur place. L’année 1906 marque le début des saisons légendaires mises en place par l’impresario Gabriel Astruc. C’est la grande révolution artistique du début du siècle avec, dès 1907, la création française de Salomé de Richard Strauss. Les Ballets russes de Diaghilev, mêlant art lyrique et chorégraphique, provoquent un véritable séisme. Lors de la soirée du 19 mai 1909 le Tout-Paris y sacre ses nouvelles idoles : Tamara Karsavina, Anna Pavlova et Vaslav Nijinski. Le Châtelet accueille les artistes qui marqueront le siècle : Féodor Chaliapine, Toscanini avec la troupe du Metropolitan Opera de New York, Caruso…
 
En 1911, Claude Debussy y crée son Martyre de Saint- Sébastien et Michel Fokine Petrouchka, sur une musique d’un jeune inconnu : Igor Stravinsky. Soucieux de surprendre Paris, Diaghilev propose Daphnis et Chloé de Ravel, L’Oiseau de feu de Stravinsky et le Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy, où la chorégraphie avantgardiste de Nijinski fait scandale ; Parade de Léonide Massine, sur un thème de Jean Cocteau et une musique d’Erik Satie, dans des décors et costumes de Pablo Picasso.
 
De 1928 à 1966, Maurice Lehmann dirige le Théâtre : l’opérette à grand spectacle triomphe. Le public parisien découvre les musicals qui font fureur à Broadway : Mississipi Show Boat d’Oscar Hammerstein II et de Jerome Kern, New Moon (rebaptisé Robert le Diable à Paris) ou Nina Rosa. En 1941, il remporte son plus grand succès avec Valses de Vienne sur des musiques de Johann Strauss, père et fils. Viendront ensuite L’Auberge du cheval blanc (1948), Le Chanteur de Mexico (1951), Méditerranée (1955), Monsieur Carnaval (1965)… où l’on retrouve les noms de Luis Mariano, Fernandel, Francis Lopez, Tino Rossi, Georges Guétary… En 1979 la Ville de Paris reprend en main le Châtelet, après des directions aux succès mitigés depuis le départ de Lehmann. La fosse d’orchestre et les planchers de la scène sont remis à neuf et modernisés. La salle est réaménagée grâce à la suppression des loges de corbeille et à l’installation de nouveaux fauteuils.
 
En 1980, sous la présidence de Marcel Landowski, une ère nouvelle s’ouvre pour le Châtelet, désormais subventionné par la Ville et dénommé Théâtre musical de Paris. Jean-Albert Cartier prend la direction du théâtre et présente une programmation variée où se mêlent opéras, opérettes, comédies musicales, ballets, concerts et récitals, la nouvelle équipe gagne son pari : attirer un nouveau public, rajeunir l’image du théâtre. Le Théâtre musical de Paris devient l’un des lieux musicaux les plus vivants de la capitale.
 
En 1988, Stéphane Lissner, adjoint de Jean-Albert Cartier est nommé à la tête du théâtre, lorsque ce dernier décide de partir. Les débuts de cette nouvelle direction sont marqués en 1988 et 1989 par deux séries de travaux commandés par la Ville de Paris pour améliorer l’acoustique de la salle ainsi que le confort et la visibilité des spectateurs. En septembre 1989, dans le cadre des commandes publiques de la Ville de Paris, l’ancien rideau de scène est remplacé par une création du peintre Gérard Garouste, alors que Valerio Adami conçoit une fresque pour le foyer.

La salle reprend son nom originel de Théâtre du Châtelet. L’ambition de Stéphane Lissner est de redonner au Châtelet le prestige international, le rôle de création et d’innovation qu’il a connu au début du siècle ; d’accueillir toutes les formes de spectacles et tous les genres musicaux. La création lyrique et le répertoire du XXe siècle occupent une place privilégiée. De grands noms de la mise en scène (Luc Bondy, Stéphane Braunschweig, Patrice Chéreau, Adolf Dresen, Klaus Michael Grüber, Peter Stein, Pierre Strosser…) collaborent avec les plus grands chefs (Daniel Barenboim, Pierre Boulez, Sir Simon Rattle, Esa-Pekka Salonen, Jeffrey Tate…).
 
En octobre 1999 sous la direction de Jean-Pierre Brossmann, précédemment directeur de l’Opéra National de Lyon, et après une fermeture d’une saison afin de moderniser la cage de scène, le Châtelet rouvre ses portes au public. Dans un souci de diversification du répertoire, la programmation associe des chefs d’orchestre et des metteurs en scène ou chorégraphes dont les visions renouvellent la perception des oeuvres, à travers, par exemple, l’invitation de formations orchestrales ou chorales spécifiques à chaque style. Les productions scéniques, par Bob Wilson, Peter Sellars, Laurent Pelly, Jean-Pierre Vincent, Peter Mussbach… sont confiées à des chefs prestigieux : John-Elliot Gardiner, William Christie, Valery Gergiev, Christoph von Dohnányi, Marc Minkowski, Kent Nagano. Chaque année, un Festival des régions reflète le foisonnement de la vie lyrique en France en accueillant une scène régionale et ses productions marquantes. En 2006, Jean-Luc Choplin prend la relève et entend conserver au Châtelet sa tradition d’excellence dans la création lyrique et chorégraphique.
 
Soucieux de renouer avec la tradition des grands spectacles, il met en place, dès la première saison, une politique artistique audacieuse autour de trois axes : décloisonner les arts, faire une large place à la création contemporaine, ouvrir le théâtre à un public toujours plus large. Dès 2006, il explore un répertoire ignoré en France, celui du musical américain auquel il donne ses lettres de noblesses avec de nouvelles productions réunissant distributions lyriques, orchestres symphoniques et mises en scène spectaculaires.
 
Jean-Luc Choplin est aussi l’homme des premières fois : première mise en scène pour Pierrick Sorin (2006), premier opéra africain (2007), première création d’une oeuvre du compositeur américain Stephen Sondheim en France (2010 puis une deuxième en 2011)… au total il est déjà à l’origine de 19 créations françaises et de 4 créations mondiales entre 2006 et 2012.

RESERVEZ VOTRE HOTEL AU MEILLEUR PRIX Hôtels du Marais

http://www.parismarais.com/fr/hotels-du-marais/hotels-de-caractere/grand-hotel-malher.html