RESERVEZ VOTRE HOTEL DU MARAIS
dimanche 31 mai 2020 - Dernière minute

MUNICIPALES 2020 A PARIS: Quel avenir pour le tourisme dans le centre historique?

MUNICIPALES 2020 A PARIS: Quel avenir pour le tourisme dans le centre historique?

PARISMARAIS.COM interpelle les personnalités politiques locales et pose des questions franches et prospectives aux candidats à l’élection municipale concernant le tourisme parisien.

1 / Questions sur la crise covid : Les dispositifs d’aide gouvernementale n’ont pas beaucoup aidé les acteurs touristiques, sauf les géants comme Air France. Que prévoyez-vous pour aider à tenir le coup  toute l’année 2020 pour les pme touristiques, auto-entrepreneurs , guides, medias locaux, ceux qui ont tout perdu par l’ absence de touristes… La ville de Berlin a débloqué dès le mois de mars une aide d’urgence de 5000 euros pour  100 000 indépendants. Etes vous prêts à en faire autant ? Pour les restaurateurs très mécontents du harcèlement administratif, va t’on être plus « cool » sur les droits de terrasse et autorisations de tranches horaires ?


2 / Paris centre va regrouper 4 arrondissements hyper touristiques. Le tourisme c’est 12% des emplois parisiens , beaucoup plus à Paris Centre et dans le Marais en particulier. Comptez-vous accorder à ce secteur un ou plusieurs postes à des experts reconnus  pour gérer au mieux cette énorme machine regroupant autant d’institutions, d’ hôtels et de petits métiers… ( Jusqu’ alors les adjoints au tourisme - quand il y en avait - à paris 1 2 3 4 étaient assez peu pointus en ce domaine car non professionnels du tourisme)


3 / Voici 3 ans la Mairie de Paris a supprimé 3 points d’accueil sur 5 et licencié 9 agents d’accueil à l’ OTCP, ce qui a généré beaucoup de mécontentement. N’ est-il pas temps d’ouvrir ou de rouvrir des corners touristiques ou points info dans différents endroits stratégiques : gares, places, rues, quais de Seine ? Redonner de la place  aux êtres vivants et cesser de financer des starts-ups et une multitudes se sites et applis qui ont pour but de remplacer des emplois humains ?


4/ La taxe de séjour rapporte environ 80 millions par an, seulement 5,5 sont attribués à l’office du tourisme… Où va le reste ? Les parisiens ne comprennent pas bien le rôle du bureau Paris Rendez-Vous, partagé avec l’accueil principal de l’OTCP rue de Rivoli, et les autres outils de promotion touristique de Paris, quels sont-ils ?


5 / De nombreux acteurs privés sont insatisfaits de la gestion du tourisme parisien et au sein même de l’ OTCP… Par exemple les guides privés indépendants se plaignent de subventions de la ville de Paris à des associations de guides bénévoles comem Paris Greaters qui font une concurrence déloyale aux guides indépendants. De sérieuses réformes et redistribution des cartes sont-elles envisagées ? et comment ?


6 / Air bnb, ses bénéfices et ses nuisances.  Pour beaucoup de parisiens petits propriétaires, c’est un revenu complémentaire vital pour continuer de vivre à Paris qui perd 11 000 habitants par an. Tout le monde s’accorde pour lutter contre les multipropriétaires… Mais comment faire quand ils sont étrangers gérés par des sociétés étrangères souvent américaines et peu traçables ?

La question du minimum et non pas du maximum de durée de location est la clé de la tranquillité pour les copropriétés. Pourquoi ne pas imposer un minimum de location d’un mois comme New York ou de 5 jours comme Amsterdam ? … Ce sont les cours séjours qui perturbent les immeubles et font une concurrence déloyale aux hôtels… Et pourquoi limiter à 2 mois par an pour les milliers de parisiens qui n’ont plus de travail et dont c’est le seul revenu ? Enfin pourquoi ne pas laisser le droit aux copropriétés de réguler elles même d’interdire ou de fixer la durée minimale ou maximale de location.

7 / Le sur-tourisme déplait aux parisiens… Un exemple : le dimanche après-midi la rue des Francs-Bourgeois, axe central du Marais est devenue un enfer pour les résidents… Quelles solutions pour que les habitants et le tourisme de masse puissent cohabiter… Que pensez-vous de zones calmes avec des rues dédiées aux résidents , non commerçantes… (comme les voitures « silence » en TGV ) avez-vous d’autres idées, d’autres projets  dans ce sens pour ménager les résidents des nuisances liées au bruit ?


8 / Quelle est la place des LGBT dans votre programme ? Que diriez-vous de la création d'une vraie institution au service des publics LGBT? Si oui comment voyez-vous le soutien de la puissance publique et de la mairie en particulier à un tel projet ?  Question faisant suite au rapport de 2017 de JL Romero sur le tourisme LGBT. Voir la contribution de parismarais.com  sur cette question : https://www.parismarais.com/fr/le-marais-blog/tourisme-lgbt-la-mairie-de-paris-se-reveille-t-elle-enfin.html


9 / les jeux olympiques de 2024. Paris n’a pas demandé leur avis aux parisiens, contrairement aux autres villes candidates, pas de consultation, pas de vote… Beaucoup de parisiens sont contre ces JO générateurs de bruit, de pollution, de nuisances et de dépenses pharaoniques. Comment, après la crise actuelle envisager ces JO, pour qu’ ils génèrent un tourisme raisonné en respectant les habitants et la nature, Un référendum ? Les JO sont ils annulables ?

 

Ces questions ont été envoyées aux candidats le 30 mai 2020, nous publierons bientot leurs réponses et leurs points de vue et idées pour un renouveau du tourisme parisien.

Pascal Fonquernie, directeur éditorial PARISMARAIS ®

 

 

RESERVEZ VOTRE HOTEL AU MEILLEUR PRIX