RESERVEZ VOTRE HOTEL DU MARAIS
lundi 13 janvier 2020 - Voyages

LE SURTOURISME EN QUESTION DANS LE MARAIS

LE SURTOURISME EN QUESTION DANS LE MARAIS

LE SURTOURISME A PARIS : UN VRAI SUJET POUR LE QUARTIER DU MARAIS.

Voici quelques mois était organisé au Pavillon de l'Arsenal à l' initiative de Jean François Martins, responsable du tourisme à la Mairie de Paris un débat sur le surtourisme qui réunissait les principaux acteurs touristiques parisiens. L’équipe marketing de parismarais.com était présente et a proposé quelques pistes pour ce qui concerne le tourisme en général et en particulier pour le Marais qui est le quartier le plus visité de Paris. Quelques mois après et en discutant avec nos amis et partenaires hôteliers, guides, restaurateurs et commerçants dont le chiffre d’affaires dépend surtout de la clientèle internationale, voici une synthèse et quelques idées collectées pour mieux gérer l’afflux des visiteurs internationaux

1 / Supprimer le concept de zone touristique et non touristique. En effet ce statut qui permet à certains quartiers d’être ouverts le dimanche et tard le soir est la prime aux zones déjà saturées et une pénalité au développement des nouveaux quartiers émergeants et  créatifs comme le 13e, Belleville, le 10ème, la petite ceinture, Pantin, les  campagnes à Paris, et le grand Paris en général toute l’ ile de France doivent être zones touristiques ou en tout cas bénéficier des mêmes réglementations.

2/ L’accessibilité à Paris :

Relancer des trains de nuits depuis toutes les villes d’Europe vers Paris pour faire baisser la pollution aérienne, les  autrichiens, les belges, les italiens, les suisses relancent tous leurs trains de nuit alors nous fermons les nôtres. Un engagement d’importance majeure et impératif pour les jeux olympiques et même bien avant. La SNCF doit faire preuve d’innovation et ne plus songer au tout TGV. A suivre en modèle: l’ OBB (compagnie publique des chemin de fer autrichiens) qui a racheté les trains de nuit à la DB (Allemagne) et possède désormais le plus grand réseau européen de trains de nuit : de Hamburg à Rome et Venise. En projet un Paris-Moscou un Paris-Berlin… Une compagnie privée allemande a le projet de refaire un Paris-Nice by night également La SNCF cogite aussi mais ses projets ne sont pas du tout au niveau de standing des nouveaux trains autrichiens ou italiens. A consulter le site de NIGHTJET en anglais https://www.nightjet.com/en/

3/ La complexité du phénome Air BnB.

Paris a fait un choix discutable en limitant à 4 mois maximum la possibilité de louer son propre logement.  Pour certains parisiens, en particulier ceux qui voyagent pour leur travail et seniors en survivance dont les revenus sont faibles ce n’ est pas assez. Beaucoup de professions commerciales sont absents de Paris 6 mois ou plus par an. il faudrait augmenter la permission au cas par cas, sans oublier les plus de 55 ans qui sont massivement en sous emploi et n’ ont souvent que ce revenu pour vivre : ils sont contraints de quitter Paris et d’aller vivre en province. Paris perd 11 000 habitants chaque année… Contrairement à d’autres villes qui ont mieux cerné la situation, il n’ y a pas de minimum de temps de location donc pas de protection pour les hôteliers contre cette concurrence déloyale : voir le modèle d’Amsterdam (5 jours minimum) ou de New York (1mois minimum). ll faudrait peut-être permettre aux parisiens sans autre ressources de louer 6 mois ou plus mais surtout imposer un long minimum de location de 15 jours ou 1 mois comme à New York – ce qui gêne les copropriétés et les résidents ce sont les très courts séjours, ceux-là même qui font du tort aux hôtels. Les projets de réduction de la durée permise à 60 jours ne résolvent en rien les problèmes, car si c’est 60 fois 1 jour par an, c’est l’ enfer absolu pour les copropriétés et les riverains !

4 / Les incivilités dues aux différences culturelles.

Et si on instaurait en règle absolue la remise d’ un guide du savoir vivre a chaque touriste qui débarque dans sa langue. Les tours opérateurs chinois le font déjà  et encouragent au respect de la propreté. En Exemple, on cite souvent le Japon, la Suisse, l’Autriche, Singapour… Les chinois, coréens sont les plus à éduquer en particulier pour la propreté et leur propre sécurité.

5 / Le respect du droit à l’image des résidents

La folie instagram est une plaie absolue… Voir l’enfer que vivent les habitants de la rue Crémieux dans le 12eme où les photographes débarquent par centaines pour des photos de mode. On ne photographie pas les domiciles ni les gens sans leur accord préalable, et on n’ envahit pas un quartier comme un zoo, le Marais en particulier. On sent franchement dans le Marais une exaspération grandissante chez les habitants en particulier dans la rue des Francs-Bourgeois envahie par les boutiques de vêtements et de parfums, les mêmes que dans toutes les villes du monde et font à la fois disparaître l’authenticité de ce quartier en drainant une foule d’accros au shopping peu respectueuse de la vie des habitants qui en vieillissant aspirent à plus de calme.

Vous êtes professionnel du tourisme dans le Marais et voulez partager votre expérience et votre point de vue ? contactez-nous : info@parismarais.com                                                                                                                                                                                                                           

RESERVEZ VOTRE HOTEL AU MEILLEUR PRIX