EACH MONTH RECEIVE THE LATEST NEWS FROM LE MARAIS
Newsletter
SUBSCRIBE TO PARISMARAIS NEWSLETTER

RESEAUX SOCIAUX

 

Facebook

Les clefs d'Or

Gay Pride à ParisGay Pride à Paris

L'une des parades les plus attrayantes de Paris a lieu chaque 3ème samedi du mois de Juin : La Marche des Fiertés LGBT. Photos © Veronika Von Volkova

Entre les hommes en tenue légère et les superbes costumes, La Gay Pride est un régal pour les yeux ! Comme le veut la tradition, elle commence à la Concorde et finit par un concert à la Bastille. La communauté LGBT a obtenu depuis 20 ans la plupart des droits dont elle faisait une revendication majeure, à l exception de la procréation médicalement assistée par autrui ( PMA ). Voici ci-dessous quelques uns des reportages sur la Gay Pride des années précédentes, pendant lesquelles les droits du mariage homosexuel étaient le thème central. Un an après la loi du "Mariage Pour Tous" en 2013, qui légalisait le mariage "gay" en France,  les participants, continuent leurs efforts en supportant les parents et tuteurs homosexuels qui estiment que leurs demandes pour la reconnaissance de leurs droits, ont été minorées depuis la légalisation du mariage gay.

Situé à quelques pas de la Bastille, Le Marais est depuis les débuts de la Gay Pride,  une étape quasi obligatoire après le concert de la Bastille, pour continuer à célébrer l'évènement et faire la fête toute la nuit.  Le quartier est piétonisé et sécurisé, la circulation est interdite pour les véhicules motorisés. La Préfecture de Police met des moyens considérables pour que le Marais, quartier gay emblématique, et la marche des fiertés soient sécurisés au maximum. N' hésitez plus et rejoignez  la parade !

Gay pride à Paris : Flashback sur la plus grande manisfestation dans l' histoire du mouvement gay en France.

En 2007, Le mariage gay fut un sujet très important parmi les nombreux sujets politiques abordés. Pour la première fois de l'histoire, 800 000 personnes défilaient dans les rues de Paris pour demander l'égalité en 2007. Bertrand Delanoë, Maire de Paris et Jean-Paul Huchon, Président de la région Ile de France, tous deux socialistes, ainsi que d'autres représentants politiques tels que Jean-Luc Romero, alors membre du parti UMP ouvertement gay, marchaient au-devant du cortège de la gay Pride. Ils étaient suivis des représentants de la communauté gay : Gérard Siad, Président du SNEG, et d'autres personnalités, toutes rassemblées pour joindre leurs forces et soutenir les revendications des marcheurs.

Après la Gay Pride, au carré VIP du restaurant « Les Grandes Marches » tenu par M. Henri Maurel, Directeur de FG radio, la première radio gay de France, nous avons eu la chance de rencontrer  M. Jack Lang, premier ministre de la culture. M. Lang n'a manqué aucune Gay Pride en 20 ans ! La France est après la Hollande, la Belgique et l'Espagne, l'un des pays d'Europe à avoir légalisé le mariage gay.

Toutes les créatures mythiques sont détournées et réinterprétées. Ici Maléfice, la fée sinistre de La Belle au Bois Dormant.

Qu'importe votre opinion quant à la sexualité (peu importe laquelle) Mettez la de côté pour cet évènement. Drôle, provocant, poignant, contemporain et vrai. Le thème de l'année 2005  cette année était "Couple et parents : Egalité maintenant", un appel au gouvernement français pour changer la loi et autoriser le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels. Bertrand Delanoë, qui était à l'époque Maire de Paris, ouvertement gay menait la parade, portant des bannières et signes faisant la propagande de ces droits. A 16h, la parade s'arrêtait pour trois minutes de silence pour les victimes du SIDA.  Assis à la terrasse du Café Français pour quelques heures, nous voici, buvant, bavardant, riant tout en attendant que la parade arrive place de la Bastille. A 16h45, le moment que nous attendions tous, était arrivé : nous avons bondi de nos chaises et avons rejoint la foule, en bas de l'avenue Henri IV, direction le pont de Sully. Notre compagnie aérienne préférée a présenté des membres de l'équipage d'Air France. Ils portaient des chemises blanches et des cravates arc-en-ciel. A l'unisson, ils faisaient leur routine de sécurité en musique, pointant les sorties de secours et faisant une démonstration de « comment mettre son masque à oxygène ! »

Les costumes des travestis sont fabuleux ! Les chaussures sont de plus en plus hautes chaque année - certaines aussi grandes que des échasses. Les poitrines sont mises en avant! Les groupes qui paradent sont aussi diversifiés les uns que les autres : gothiques en cuir noir, outrageusement percés et tatoués, les bears en Kilt écossais, et les anonymes, simplement en short et T-shirt sous le soleil.

Tout le monde souriait, riait, dansait, appréciant l'ambiance et le bon esprit. Ce soir là, le Marais bouillonnait, principalement du coté de rue Vieille du temple et rue des Archives, le long de la rue Sainte croix de la Bretonnerie. « L'open café » était le centre d'un océan d'hommes et la chanson des Weather Girls "it's raining men" résonnait partout dans les rues.

RESERVEZ VOTRE HOTEL AU MEILLEUR PRIX Hôtels du Marais

http://www.parismarais.com/fr/hotels-du-marais/hotels-de-caractere/grand-hotel-malher.html