RESERVEZ VOTRE HOTEL DU MARAIS

Le Marais historiqueLe Marais historique

La Renaissance du Marais

Traduction Pierre Gautrand, d'après le texte de Patrick de Bélioux

Connu depuis l'époque médiévale comme un "marécage", le Marais est devenu un véritable musée à ciel ouvert grâce à la déclinaison de tous ses styles architecturaux. Patrick de Bélioux s'est faufilé dans les ruelles historiques des 3eme et 4 eme arrondissements pour nous  aider à décrypter les façades éblouissantes et emblématiques du quartier. À la fin du Moyen Âge, Paris était constitué d'étroites maisons construites les unes contres les autres. Des champs irrigués - en charge de produire des légumes pour la ville - recouvraient les parcelles du Marais. Le nom du quartier puise son origine dans ses marécages formés par l'ancien bras mort de la Seine. Au cours du XVIIIe siècle, les seigneurs et bourgeois construisent de magnifiques hôtels particuliers et des maisons familiales dans cette partie de ville pas encore aménagée. Le Marais gagnera au fil des siècle son caractère emblématique : un ensemble architectural resplendissant qui façonne le coeur vibrant de la capitale.

 
Au coin des rues de Barras et du Grenier-sur-l'eau (littéralement "grenier au dessus de l'eau) se trouvent trois maisons médiévales typiques. La dernière fut érigée en 1327. Ces maisons à pignons, d'un charme indéniable, sont facilement reconnaissables à leur colombage. Ces façades ont été découvertes dans les années 60 suite à des travaux de restaurations. En 1607, Henri IV (1589-1610) ordonna que les éléments de bois apparents soient recouverts de plâtre afin de prévenir les incendies.
La Place des Vosges est le joyau du Marais. Son ensemble architectural constitué d'arcades et de briques rouges impressionne. Connu à l'origine sous le nom de place Royale, c'est Henri IV qui ordonna sa construction en 1605. Comparé à son voisin, l'hotel de Sully,  les hôtels particuliers de la place des Vosges sont plus modeste, ne comportant que trois étages et de petits toits escarpés. Le cadre, un havre de paix en plein Paris, vous invite à flâner sous ses façades ou à vous allonger sur les pelouses du jardin central. Tous les éléments architecturaux aperçus  Place des Vosges sont typiques du début 17ème siècle. L'hotel de Mayenne, au 21 rue Saint Antoine, construit en 1606, est désormais restauré comme il était au moment de sa construction: la partie centrale du 19ème siècle a été démolie et l’ ensemble est redevenu harmonieux.
La rue François Miron est en elle même un musée des différents styles architecturaux parisiens. L'hotel de Beauvais a été édifié lors de la jeunesse de Louis XIV (1655). Sa cours intérieure spectaculaire a été conçue comme un décor de théâtre élégant qui illustre la sobriété du style baroque de l'époque.
Une autre belle façade Louis XIV orne l'hôtel Hénault de Cantobre. Le dos du batiment, rue de Fourcy,  abrite La Maison Européenne de la Photographie. Les lignes droites du bâtiment, tendance de style récurrente sous Louis XIV, s'estomperont pour  laisser la place à des motifs courbés et fantaisies asymétriques sous le règne de Louis XV (1715-1774).
 
De retour sur la rue François Miron, les bâtiments qui s'étendent entre le n ° 2 et le n ° 14 datent de 1734. On retrouve des éléments architecturaux typiques du style Louis XV comme au dessus de la  porte n°2, la tête de vieillard - une allégorie au temps - qui est suspendue dans un cartouche asymétrique. Un peu plus haut dans la rue, au n° 42, une maison de 1742 affiche un balcon en fer forgé ou une tête d'Hercule plane au dessus de la petite arche.
 
Une sculpture similaire d'Hercule se trouve au 12, rue de Jouy sur un bâtiment datant de  1743. Les crochets ornementaux de style rococo soutiennent le linteau de la porte. Dans le même style, l'on retrouve une tête de sanglier sur la façade de l'hotel du Grand Veneur au 60 rue de Turenne.
 
Toutes ces fantaisies exubérantes et excentriques qui prospéraient sous le «roi bien-aimé» (Louis XV) ont disparu sous Louis XVI (1774-1789). Sous "le restaurateur de la liberté", le style architectural redevient sobre et sérieuse. L’hôtel Le Meyrat ( Mortier de Snandreville 1767), situé au 26, rue des Francs-Bourgeois, est un bon exemple de ce style néoclassique.

Promenade historique dans le Haut Marais

Se promener dans le Marais procure une entière satisfaction visuelle et culturelle. Il est judicieux de rappeler que ce trésor historique n'existerait pas sans l'intervention d'André Malraux. Ministre de la culture sous le général  de Gaulle, l'homme fit adopter en aout 1962 un projet de loi visant à la sauvegarde du centre historique de Paris. A cet époque, le marais était à l’abandon, L’architecte le Corbusier avait pour ambition de le raser et les promoteurs immobiliers avaient l'ambition de se l’ approprier Aujourd'hui, le Marais est l'un des quartiers les plus chers de Paris où le prix de l'immobilier ne cesse de grimper, atteignant des sommets à plus de 20 000 euros le mètre carré dans les beaux immeubles classés des alentours de la place des Vosges. 
 

Il y a environ dix siècles, le quartier du Marais est devenu par acte royal de Louis VII la "cuisine" de Paris. Tous les produits frais y étaient cultivés et vendus. Au XIVème siècle, lorsque les maisons royales ont commencé à s'établir, les rues ont été pavées.  La "Rue Pavée" que l'on connait aujourd'hui fut la première réalisée. Au XVIe siècle, des rues furent aménagées pour traverser les champs: rue des Francs-Bourgeois, Sainte Catherine (rue de Sévigné aujourd’hui) et Payenne. Au XVIIe siècle, Henri IV, le premier des urbanistes français, battit la place des Vosges ( ex PLace Royale ) et révolutionna le Marais. Entre le XVIIIe et le XIXe siècle, le Marais fut négligé et perdit de sa splendeur au point qu'au XXeme, le centre était menacé par de multiples projets de démolition.  La création dans l'urgence de l'Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Paris Historique et la volonté d’André Malraux ont œuvré pour éviter au Marais un sort tragique.

Le Marais comprend une partie des 3ème et 4ème arrondissements de Paris, le 3ème étant la partie nord bordée par la rue des Francs-Bourgeois au sud, le boulevard Sébastopol à l'ouest, le boulevard Saint-Martin au nord et les boulevards Temple, Filles du Calvaire et Beaumarchais à l'est. Le quartier "Temple" appartenait à une époque au puissant ordre des Templiers, fondé en Terre Sainte pour protéger les pélerins.  Il y a mille et une façons d'arpenter le Marais. Commencez par le Square du Temple puis aventurez vous dans la rue du Temple et visitez la mairie du troisième arrondissement et ses belles salles de style Napoléon III. Continuez sur la rue de Bretagne jusqu'a un carrefour ou plusieurs rues se rejoignent : rue Vieille du Temple, rue de Turenne, rue Froissart et rue des Filles du Calvaire.
Dirigez vous vers le sud pour visiter le quartier juif et le quartier gay… Flânez devant les cafés, les boutiques, et restaurants indépendants qui déploient une ambiance de village si unique à Paris  Empruntez la rue Vieille du Temple pour visiter le musée Picasso, puis bifurquez à gauche rue des Rosiers pour y déguster de délicieux falafels. Loin de l'effervescence des commerces, allez vous détendre Place des Vosges, la plus belle et plus élégante place de Paris. Baladez-vous sous les arcades, visitez la maison de Victor Hugo (numéro 6)  et allez boire un Thé chez Dammann Frères, ( au numéro 15 ) qui était déjà fournisseur de thé à la Cour sous Louis XIV. Faites une dernière escale dans la magnifique cour de l'hôtel Sully en passant par la porte discrète au coin sud-ouest de la Place. Pour les musées, l'énorme structure du centre Georges Pompidou Place Beaubourg borde le Marais. Empruntez la rue Rambuteau pour y accéder. Si votre appétit culturel n'est toujours pas rassasié, poussez les portes du musée d'art et d'histoire du  judaÏsme, de l'institut Suédois, du Musée Cognacq-Jay ( musée du 18ème siècle ) et bien sur du musée Carnavalet, musée d’histoire de la ville de Paris.

Envie d'une soupe Pho ? Rendez-vous au nord  dans les rues au Maire et de la Volta qui constituent un petit "China Town" bordé de restaurants, et de marchands chinois. C’est ici que s’est installée vers 1910 la première communauté chinoise Découvrez cette rubrique : les Chinois du Marais : https://www.parismarais.com/fr/styles-de-vie-du-marais/le-quartier-chinois/les-chinois-du-marais
Evidemment, la liste de ces suggestions est non exhaustive. Si vous avez le temps, et la passion, partez à la découverte du Marais animé par votre propre désir de curiosité. Utilisez aussi nos services de visites guidées : https://www.parismarais.com/fr/arts-et-culture/visites-guidees-du-marais. Perdez-vous  dans les dédales de rues et  émerveillez tous vos sens le long d'une promenade. Pour ne pas vous perdre utilisez notre plan du marais que vous trouverez à l’ office du tourisme de Paris dans l’ hotel de Ville, rue de Rivoli, en face du célèbre magasin Bazar de l’ hotel de Ville ou sa version téléchargeable sur cette page : www.parismarais.com/fr/telechargez-le-plan-du-marais-de-parismarais-com.html
 
 
 
 

RESERVEZ VOTRE HOTEL AU MEILLEUR PRIX