RESERVEZ VOTRE HOTEL DU MARAIS

Les Synagogues du Marais

Panorama des synagogues du Marais

Le Marais abrite depuis le 13e siècle, le quartier juif le plus célèbre de Paris. Situé dans le 4ème arrondissement,  de nombreuses familles juives sont venues s’installer dans le quartier autour de la place Saint-Paul. C’est notamment à la fin du 19e siècle et jusqu’à la seconde guerre mondiale, que le Pletzl (petite place en yiddish), accueille des dizaines de milliers de juifs d’Europe de l’Est, fuyant les persécutions. Les commerces alimentaires, librairies, magasins typiques et synagogues créent une atmosphère de petit « shteti » en plein cœur de la capitale, un lieu incontournable à découvrir avec PARISMARAIS.


Synagogue Notre-Dame de Nazareth

Rendez-vous au 15 rue de Notre Dame de Nazareth, où l’on repère sans difficulté l’édifice de style néo-classique et son imposante rosace avec en son centre, l’étoile de David.

Classée Monument Historique, la Synagogue Notre-Dame de Nazareth est considérée comme la plus ancienne des grandes synagogues de Paris. En effet, un premier édifice fut construit par le Consistoire israélite de Paris en 1822 suite à l’expulsion des synagogues, de juifs parisiens de rite allemand (Ashkénaze), autrefois résidant à deux pas de l’actuel Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme.

Suite à des anomalies de construction, la synagogue ferme en 1850 avant d’être détruite. Grâce à la générosité du baron James de Rothschild et aux plans de l’architecte Thierry, l’actuelle synagogue ouvre ses portes en 1852.

Le lieu devient notamment la résidence des Grands-Rabbins de France et de Paris jusqu’à la construction de la Grande-Synagogue (synagogue de la rue de la Victoire) en 1875.

Au cours de la seconde guerre mondiale, un attentat a lieu en octobre 1941 au sein du lieu de culte, sans pour autant causer trop de dégâts. Par la suite, le Grand-Rabbin et son épouse sont arrêtés et tués durant la déportation.

Avec l’arrivée de Juifs originaires d’Afrique du Nord dans le quartier, la synagogue est aujourd’hui dédiée au rite séfarade.

Horaires d'ouverture : Du lundi au vendredi de 9h à13h et de 14h à 16h, fermé samedi et dimanche.


Synagogue Agoudas Hakehilos

10 rue Pavée 75004 Paris                                    
Tél. 01 48 87 21 54

A quelques pas de la station de métro Saint-Paul, en plein cœur du Marais, se dresse un magnifique édifice au style Art Nouveau et à la façade ondulante : la synagogue Agoudas Hakehilos.

Le lieu doit sa singularité à Hector Guimard, maître du style Art Nouveau à qui l’on doit notamment, les célèbres « bouches de métro parisien ». La construction de la synagogue était un vrai challenge pour l’architecte qui a dû prévoir des plans tout en hauteur.

Inaugurée en 1914 et classé « Monument Historique », elle est le dernier lieu de culte construit dans le quartier du Marais.
 


Synagogue des tournelles

21 bis rue des Tournelles 75004 Paris
Tél. 01 42 74 32 82
Offices matin et soir, vendredi soir, Shabbat et fêtes.

Inaugurée en 1876, à l’occasion du Nouvel an juif,  l’architecture de la Synagogue des Tournelles s’inspire de celles des églises en y ajoutant de nombreuses références à la symbolique juive.

Gustave Eiffel participa même au projet puisqu’il conçut l’ossature intérieure métallique en fer et en fonte. Les ornements et sculptures foisonnent  dans cette synagogue de rite séfarade : on y trouve notamment palmes, cornes  de béliers et inscriptions bibliques en hébreu.     

       

Synagogue Tephilat Israel Frank-Forter

24 rue du Bourg Tibourg 75004 Paris
Tél. 01 42 77 32 29
Ouverture : Office de Shabbat, fêtes et dimanche matin

La Synagogue Frank-Forter a été inaugurée dans les années 20 pour la communauté juive d’Europe centrale. Ce n’est que dans les années 70 qu’elle devient une synagogue de rite séfarade. Le lieu de culte porte le nom du rabbin Ray Israël Frank-forter (HYD), déporté et assassiné à Auschwitz.

 

Fondation Fleischman – Synagogue

18 rue des Ecouffes 75004 Paris
Tél. 01 48 87 97 86

Inaugurée en 1931, la fondation Fleischman était avant tout un centre d’études. Dans les années 1960, le lieu devient un oratoire pour les Juifs parisiens originaires d’Afrique du Nord. Le lieu a été fondé par Armand Fleischman (1886-1973). Né à Paris, il devient Sergent-Major d’infanterie pendant la Première Guerre Mondiale et fut décoré de la Croix de Guerre et de la Médaille militaire avant d’être désigné  Président du Fonds National Juif (FNJ) de France en 1923. En 1931, M. Fleischman décide de fonder l’Oratoire « Roger Fleischman » suite au décès de son fils à l’âge de 19 ans. Le lieu, de rite séfarade, est désormais dévoué à la prière et à l’instruction religieuse.

 

Synagogue Charles Liché

Inaugurée en  1963, la Synagogue Charles Liché tient son nom du « Hazzan » (personne chantant les textes de prière lors des offices) Charles Lichtenstein. La synagogue était autrefois connue sous le nom de la Synagogue de la place des Vosges, mais elle fût rebaptisée en 2006, pour honorer Charles Liché, survivant d’Auschwitz. Tous les ans, la synagogue organise une commémoration en souvenir de la libération des camps d’Auschwitz.

 

RESERVEZ VOTRE HOTEL AU MEILLEUR PRIX