RESERVEZ VOTRE HOTEL DU MARAIS

Jean Luc Romero (1959)

Né dans le Pas-de-Calais le 30 juin 1959, d’un père espagnol et d’une mère française d’origine espagnole, Jean-Luc Romero est à la fois un homme politique, un militant et  un auteur investi dans de nombreuses causes.  Fervent défenseur des droits de l’Homme, il milite pour l’égalité homos/hétéros et se bat pour que l'homophobie et le racisme soient fermement condamnés. Il soutient le "Mariage pour Tous" et s'unit avec son compagnon Christophe Michel, le 27 septembre 2013, devant le Maire de Paris, Bertrand Delanoë. 

En 2002, il révèle sa séropositivité dans un ouvrage intitulé "Virus à vie", une première dans le monde de la politique.  Depuis quelques années, Il informe régulièrement sur sa santé via son blog et publie en 2016, le livre "SurVivant, mes 30 ans le sida" afin de sensibiliser le public au danger que représente le VIH.  Après avoir quitté la droite en 2006 pour se rapprocher de la gauche, Jean-Luc-Romero n'appartient finalement plus à aucun parti politique, souhaitant garder son indépendance de jugement.

Il obtient au cours de sa carrière de nombreuses responsabilités pour la lutte contre le sida : Il est notamment le président fondateur de l'association « Élus Locaux Contre le Sida » depuis 1995.  Cette association regroupe une dizaine de milliers d’élus pour mobiliser les politiques dans la lutte contre le sida.  Il devient aussi membre du CNS (Conseil National du Sida) de 2011 à 2015, membre du comité directeur de VIH en Europe, membre du conseil d'administration de Sida Info Service et président du collectif "Sida, grande cause nationale 2005" et du CRIPS île-de-France de 2010 à 2016. Son engagement inconditionnel dans la lutte contre le VIH et la sérophobie, lui vaut d'être récompensé d'un MDV Awards en 2011 et devient lauréat du Prix Claude Tourangeau, au Québec, en 2012. Dans le cadre de son mandat en tant que conseiller régional d'Ile-de-France, il devient ambassadeur de « Une région île de France sans sida » en 2016. 

Maire adjoint du 12e arrondissement de Paris, il est chargé du Tourisme et de la Culture. Ami proche de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, elle lui témoigne toute sa confiance et son soutien dans ses engagements; elle le charge d'un rapport sur le bien fondé de tourisme LGBT ainsi que sur le nécessaire développement de la vie nocturne à Paris. En juin 2017, il constitue un rapport complet sur l’état actuel du Tourisme gay parisien, jugé bien en retard par rapport à certaines capitales européennes comme Londres, Barcelonne, Madrid, Berlin ou Vienne.

 

Avec ELCS et Jean-Luc Romero et Pierre Aidenbaum, à la mairie du 3e arrondissement (photo de Pascal Fonquernie)
 

Ce rapport de 52 propositions vise à faire de Paris une des capitales les plus efficaces dans le domaine de l'accueil des touristes LGBT en faisant de Paris, "la capitale LGBTQI friendly dans le monde". Ce rapport est téléchargeable sur ce lien du site officiel de la Ville de Paris : https://api-site-cdn.paris.fr/images/92791

Jean-Luc Romero milite aussi pour la légalisation de l'euthanasie, pour laisser le droit à chacun de décider de sa propre mort lorsque la personne considère que  sa dignité est sévèrement remise en cause. Il occupe depuis 2007, le poste de président de "l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité", créée en 1980 et devient directeur au bureau de la Fédération mondiale pour le droit de mourir dans la Dignité de 2008 à 2011, pour ensuite être réélu en 2014. Il écrit de nombreux ouvrages sur le sujet dont "Ma mort m'appartient, 100% des Français vont mourir, les politiques le savent-ils?" et est à l'origine de la journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité, le 2 novembre.
 
Pour plus d'informations, visitez le site web et le blog de Jean Luc Romero www.romero-blog.fr/

RESERVEZ VOTRE HOTEL AU MEILLEUR PRIX

http://www.parismarais.com/fr/hotels-du-marais/hotels-de-caractere/grand-hotel-malher.html